Quelques astuces pour gagner à la boule

Le jeu de boule est en effet un jeu où on ne gagne pas à chaque fois. Tantôt on peut gagner et tantôt cela peut entraîner beaucoup de pertes. Alors pour bien gérer tout ça, nous allons vous donner quelques astuces et martingales qui vous permettront de gagner plus ou de récupérer certaines pertes. Bien entendu, certaines astuces n’assurent pas de gain régulier et ne garantissent pas que vous puissiez gagner à chaque fois.

Comme technique, on distingue la martingale classique, qui est également connue sous le nom de martingale de Hawks. Cette méthode est la plus simple et la plus répandue, car il consiste tout simplement à doubler la mise après chaque perte occasionnée. En résumé, pour pouvoir récupérer la totalité de nos pertes, un seul coup gagnant suffit amplement. Mais le seul inconvénient de cette méthode, c’est qu’il faut investir beaucoup d’argent et on dépasse rapidement le plafond.

Ensuite, il y a la Grande martingale, qui possède quelques similitudes avec la martingale classique. Ils ont à peu près le même principe, la seule différence c’est qu’on rajoute 1 à chaque fois, en plus de doubler les mises après chaque perte. La méthode Piquemouche qui est basée sur la martingale classique, ne consiste qu’à faire doubler les mises après trois pertes occasionnées. C’est-à-dire que si vous perdez une fois sur la première mise, vous recommencez de miser deux fois tout en gardant le même montant. Et c’est après que vous allez pouvoir doubler votre mise. Cette technique peut engendrer des pertes très élevées, mais considérée comme moins risquée que les précédentes. L’avantage de cette technique c’est aussi de pouvoir tenir plus longtemps au niveau des mises avant d’atteindre le plafond.

La pyramide d’Alembert est considérée comme la plus simple à mettre en œuvre et ne possède pas de similitude avec la martingale classique, la grande martingale et la Piquemouche. La particularité de la pyramide d’Alembert consiste à réduire la mise d’un jeton après chaque coup gagnant, et d’augmenter la mise d’un jeton après chaque perte. Il existe aussi la méthode de contre Alembert. Qui lui est totalement l’opposé de la méthode d’Alembert. Elle consiste tout simplement à augmenter la mise d’un jeton après chaque coup gagnant, et de réduire la mise d’un jeton après chaque perte occasionnée. Ensuite il y a le Paroli, qui lui est considéré plus comme une technique plutôt qu’une martingale. Sa méthode à lui est de pouvoir rapporter beaucoup d’argent tout en pariant peu. A chaque fois que l’on gagne, la mise initiale doit être laissée sur le tapis, en plus des gains obtenus. On continue cela, jusqu’à ce qu’on arrive à la somme désirée.

Vient aussi la technique 1/3, qui lui possède une technique assez particulière. Car en un court laps de temps tout en comptant sur des bonnes séries, on essaye d’accumuler un maximum de gains. Au niveau des paris, lorsqu’on perd, on garde toujours les mêmes mises, on ne change pas. Par contre, s’il l’on gagne, on augmente la mise de deux jetons. La martingale Hollandaise est une technique qui peut intéresser certains joueurs, car elle est considérée comme efficace et sure. Pour retrouver l’équilibre normal, à chaque coup gagnant, on doit impérativement augmenter d’une mise. Cela permet d’accroître comme prime, un bénéfice assez important en un court laps de temps. La martingale qui requiert beaucoup plus de concentration et qui est considéré un peu plus complexe que les autres n’est autre que la martingale américaine. Cela nécessite un calcul mental et on ne commence à utiliser cette technique qu’à partir de deux mises. Considérons que nous avons perdu sur une mise, pour savoir la prochaine mise, on n’a qu’à additionner les deux mises qui se trouvent aux extrémités. Et par contre si on gagne la mise, on raille les deux mises qui se trouvent également aux extrémités, et on rajoute à nouveau les deux nouvelles mises qui se trouvent aux deux extrémités. On continue ce principe au fur et à mesure que l’on gagne ou que l’on perd. Le plus de cette technique c’est qu’il n’est pas utile de gagner autant de fois que l’on a perdu car pour pourvoir récupérer les pertes de deux coups perdants, il suffit juste de gagner une seule fois. Ainsi, on a plus de chances de retrouver facilement et rapidement son équilibre.

Sinon, nous pouvons aussi retrouver la technique de Whittacker classique. Supposons qu’on va miser un jeton à la première mise, si on perd, on double la mise. C’est à partir ce cet instant que l’on commence à appliquer le Whittacker classique qui consiste à miser la somme des deux dernières pertes. Pour devenir bénéficiaire avec cette technique, un seul gain ne suffit pas à combler les pertes, il faut encore gagner un autre gain de plus. Si la technique de Whittacker classique ne vous convient pas, vous pourrez opter pour la technique de Whittacker variante. Pour savoir la prochaine mise, et après avoir effectué trois mises, il suffit juste d’additionner toutes les mises perdantes et de les diviser par deux, et on continue ainsi pour savoir les prochaines mises.

Comme vous le voyez, il existe de nombreuses techniques et martingales pour vous apprendre à gagner plus ou bien à récupérer vos pertes. Avant d’opter pour une de ses techniques, nous vous recommandons d’exercer gratuitement sur une table de jeu sans faire de pari. C’est après avoir testé plusieurs techniques que nous pourrons savoir lesquelles sont les plus adaptées pour nous. Si vous êtes encore mineur, entraîner-vous d'avantage à la maison ou avec vos amis en attendant l'âge autorisé pour entrer dans les casinos. Vous allez acquérir plus d'expériences.

Règles de la boule

Dans la plupart des casinos, on trouve le jeu de la boule qui est très populaire. Ce jeu est très simple et ne requiert ni effort physique et ni effort intellectuel.

© www.strategiepoker.net :: jouer au casino - Casino- casino en ligne