Les Probabilités aux machines à sous

L’objet de cette page est d’aider le joueur à maîtriser les différentes formes de gains potentiels et ainsi d’avoir un meilleur jeu.

Les Probabilités aux machines à sous

Les astuces pour gagner aux machines à sous

Dans cette page, on va aborder les moyens les plus simples qui vous permettront de passer du bon temps sur les machines à sous et on va vous donner quelques conseils pour optimiser vos chances de gain.

Les astuces pour gagner aux machines à sous

Les types de machine à sous

Dans cette page, le but est de vous éclairer sur les diversités des machines à sous et sur ce qui les différencie.

Les types de machine à sous

Règles des machines à sous

Cet article s’efforcera de vous éclairer sur les types de machines à sous et la manière d’y jouer.

Règles des machines à sous

La machine : bandit manchot

Pour définir, ce qu’on entend par bandit manchot, il nous faut retracer son histoire et maîtriser les formes de paris que proposent les casinos.

Historique du bandit manchot

Bandit Manchot est l’appellation courante de la machine à sous. C’est une machine pourvue de rouleaux actionnés par un levier et qui donne une combinaison de symboles. Le gain que l’on peut avoir dépend de la combinaison formée par les symboles. C’est une des plus belles inventions dans le monde des paris. Le parieur y trouve un bon moyen de se distraire sans avoir à se soucier des règles et des stratégies. En mettant le bandit manchot à un bon emplacement, le propriétaire s’assure dans le pire des scénarios un retour d’investissement.

Nous allons à présent retracer ses origines, bien que la bande dessinée Lucky Luke a déjà traité ce thème dans « le bandit manchot ». Le tout premier modèle de cette machine était un distributeur automatique de monnaie modifié, œuvre d’Adolphe et Arthur Caille. Cependant celui dont le nom est le plus fréquemment cité est Charles Fey. C’est lui qui lui donna la forme sous laquelle on la reconnaît aujourd’hui, bien sûr avec les modifications apportées par l’innovation. Le premier bandit manchot de Charles Fey vit le jour en 1894 et avait un disque rotatif. Handicapé par le fait qu’il soit trop similaire à ceux produit par l’usine de Gustav Shultze, ces machines ne connurent aucun succès.

Peu après, Fey quitte son emploi pour créer une société de fabrique de matériel de télécommunication et d’équipement électrique. Sa société devient alors un fournisseur de l’usine Shultze. Déçu par l’échec de son premier modèle, Charles Fey se remet à construire un nouveau bandit dans sa cave. En 1895, il finit le modèle « 41144 » qui était équipé de trois cadrans et d’un système de paiement automatique dont la combinaison payait 5 dollars. Pour tester le bandit manchot, il l’installa dans un bar qui se retrouva très vite submergé par une foule de joueur. Convaincu par le succès de son invention il s’y consacre entièrement et crée en 1896 sa propre société de fabrique de machines de casino. En 1898, son nom est encore une fois sur le devant de la scène avec la création du bandit manchot à trois rouleaux appelé : La Card Bell.

Un an après, il sort une nouvelle version de bandit manchot : la Liberty Bell. Cette version est la version moderne de machine à sous tellement elle innove dans le design, la matière et la complexité de l’automaticité du mécanisme. Fabriqué dans un métal léger, des inscriptions sur la périphérie des rouleaux et le remplacement des chiffres qui symbolisaient la combinaison gagnante par des images colorées sont des modifications que l’on possède encore aujourd’hui. Ce nouveau modèle possède dix arrêts par rouleaux rendant 10 000 combinaisons possibles pour augmenter la part de la maison. Ce bandit-là connaîtra un règne de 65 ans sans avoir à craindre de successeur ni de concurrent. Ce jeu était tellement célèbre qu’il est devenu un vrai phénomène de société car beaucoup de joueurs se sont retrouvés dans la rue à cause de dette excessive causée par une dépendance au jeu. Le bandit manchot se retrouva alors sur le banc des accusés et se retrouva sanctionné par des lois drastiques dans le but d’éradiquer ce jeu dans les mœurs.

En 1910, Mills trouva le moyen de contourner la loi en modifiant le bandit manchot en simple distributeur de bonbons. Pour acheter un bonbon on insère un jeton dans la fente et par la même occasion on a le droit d’actionner la manche pour voir si on a gagné des jetons qui pourront être échangé par des cigarettes ou de la boisson. L’on peut aussi insérer un jeton si l’on veut juste faire tourner les rouleaux pour essayer de gagner d’autres jetons. Dans le but « d’assagir » le bandit manchot, les symboles comme les piques et les fers à cheval furent remplacés par des cerises, des oranges, des citrons et des prunes. La cloche est le seul symbole maintenu en hommage à Charles Fey. Le melon ne fera son apparition qu’en 1948, avec la Melon Bell de Mills.

Les paris

Le joueur décide lui-même du montant qu’il veut parier et du nombre de lignes sur la machine sur lesquelles il veut miser. Au maximum, le joueur peut miser sur 9 lignes. Il a aussi la possibilité de miser trois fois sa mise de départ. Les différentes options qui lui seront souvent proposées sont : Miser 1, Miser 2, Miser Max. Miser 1, permet au joueur de miser une pièce par partie et par ligne. Et il en est de même pour la mise 2 et 3. Le fonctionnement est toujours le même, on pari tel nombre de pièces pour tel nombre de parties. Pour Miser Max, la mise est de trois pièces par parties et par lignes. Après avoir miser, le joueur appuie sur le bouton spin ou tire le levier. C’est l’instant où le joueur déclenche le jeu qui détermine la combinaison qu’il va avoir et non l’arrêt des rouleaux par les freins.

C’est l’instant où le joueur déclenche le jeu qui détermine la combinaison qu’il va avoir et non l’arrêt des rouleaux par les freins. Plus précisément, les machines sont munies d’un générateur de nombre aléatoire à une vitesse de 10 000 nombres par seconde. Le générateur commence donc à calculer la combinaison sortante à partir de l’actionnement des rouleaux. Ainsi, la probabilité de toucher le jackpot est la même à chaque tirage. Il suffit juste de tirer sur le levier au bon moment.